Makhtar V Ndiaye : « Je souhaiterai vraiment que l'on puisse avoir des infrastructures adéquates au basket de haut niveau, surtout dans les régions »

Premier Sénégalais en NBA, agent de l’ancien pensionnaire du SEED ACADEMY et pivot des Minnesota Timberwolves Gorgui Dieng, ancien international de l’équipe nationale sénégalaise de Basket, Makhtar Ndiaye est une valeur sure du sport sénégalais, africain, voire mondial. Il n’a perdu rien de son français, malgré toutes ces années au pays de l’oncle Sam. Entretien avec le pionnier des basketteurs sénégalais en NBA et aujourd’hui agent de joueur.

 

Makhtar Ndiaye, vous faites partie des premiers joueurs senegalais, voire Africains à évoluer en NBA. Quels sont vos plus grands souvenirs dans ce grand championnat ?

Jouer en Nba était un rêve certes mais mon objectif en venant aux États Unis était de progresser autant sur le terrain qu'en dehors et après voir où ça aller me mener. J'ai eu l'honneur d'être le premier de mon pays à jouer dans la meilleure ligue du monde grâce à mon travail de tous les jours mais aussi j'ai eu la chance d'être au bon endroit au bon moment. Ceci dit mon ami Etienne Preira aurait pu lui aussi jouer dans cette ligue car il est le meilleur basketteur de notre génération. Mon plus grand souvenir est et restera mon premier match contre Hakeem Olajuwon.


Par ailleurs, vous avez fréquenté l'équipe nationale de basquet aux cotes des Boniface Ndong, Malick Badiane...A votre avis quelle a été la plus grande satisfaction avec ce groupe dont vous étiez partie intégrante ?

Ma plus grande satisfaction en sélection a été le titre en 97 à Dakar dans notre antre Marius ndiaye avec mes amis et frère d'armes Assane Ndiaye ,Cheikh Mbacke Diop , Boubacar Aw, Raymond Carvalho, Omar Mar , Aly Ngone Niang etc .. C'est des moments vraiment inoubliables. Après il y'a vraiment 2 campagnes qui sont restés dans ma tête. En 1995 et en 2005 et bizarrement ces deux campagnes se sont déroulées en Algérie.
95 : l'Algérie est en feu à cause de la guerre. Nous partons de Dakar sans faire du bruit et rentrons avec la médaille d'argent. Nous perdons de peu contre l'Angola mais cette campagne nous a vraiment préparés pour le sacre de 97.
2005: Après 2003 en Égypte où nous nous sommes qualifiés grâce au tournoi de la zone 2. On repart à l'assaut de l'Afrique avec une équipe très jeune. Maleye Ndoye , Boniface Ndong , Malick badiane , Kabir Pene … jouaient leur deuxième campagne africaine et je faisais figure de grand frère , mon rôle avait complètement changé. Nous échouons en finale contre ..,, l'Angola encore une fois. Mais c'est le début d'une autre génération, très talentueuse, respectueuse et très complice dont certains jouent encore. Mais pour moi ce sont mes petits frères encore aujourd'hui J'ai de très bonnes relations avec la plupart d'eux et j'en suis très heureux car j'ai tellement appris d'eux. Ils m'ont enrichi humainement et je leur dis merci du fond du cœur

Depuis votre retraite, vous êtes devenu un agent, notamment l'agent de Gorgui Dieng. Comment s'est faite cette collaboration ?

Eh bien quand j'ai décidé d'arrêter de jouer, je suis revenu aux États Unis où je réside. Je ne voulais pas m'éloigner du basket et comme mon agent à l'époque insistait pour que je travaille avec lui , je me suis dit pourquoi pas et c’est comme ça que l'aventure a commencé.
Gorgui, je le connaissais un peu car il était à l'académie SEED de Thies. Je l'ai suivi depuis après l'avoir vu jouer au pays. J'ai tout le temps cru en son potentiel.  Après,  notre collaboration s'est faite le plus naturellement du monde. Il a fini son cursus avec le titre de champion NCAA et s'est présenté à la Draft. Comme il avait besoin d'un agent, il a fait le tour et nous a choisi (WMG) pour le représenter. Et pour moi c'est une très grosse fierté car nous incarnons tous les deux ce que l'on souhaite voir plus souvent au Senegal : Travailler ensemble. Je prie le bon Dieu qu'Il nous garde, nous protège et nous donne la force de mener à bien notre mission.

Depuis Louisville jusqu'au Minnesota Timbervolwes, votre poulain n'a cessé de progresser. Surtout la saison dernière avec de grosses performances face aux Bulls, Celtics, Nets... Qu'est ce que cela vous fait d'assister à ces prestations ?


Vous savez Gorgui est un très gros bosseur en plus du talent qu'il possède, alors sa progression est bien naturelle. J'espère juste que les jeunes derrière s'inspirent de son travail et qu'ils se disent qu'avec le travail , le sérieux et beaucoup d'abnégation tout est possible.

 Un de vos anciens camarades, Ndongo Ndiaye est devenu un grand politicien. Pourrait-on s'attendre a vous voir dans l'arène politique ?

Ndongo doit être le plus grand politicien du monde ( il éclate de rires) , des conseillers du Président à 2m12 on n’ en voit pas tout les jours ! Mais je vous assure qu'il fait exactement ce qu'il a envie de faire pour aider son pays car il est un vrai patriote. Que Dieu le garde et le protège. Je lui souhaite bonne chance et bon courage. Après personnellement je ne me vois pas du tout dans l'arène politique. Je ne pense pas que ce soit fait pour moi mais on s'est jamais n'est-ce pas?

Quelles sont les nouveautés pour cette nouvelle saison de la NBA concernant vos joueurs ?

Tout d'abord j'espère en avoir beaucoup d'autres et pour cette saison qui se profile à l'horizon j'espère que le Sénégal sera encore à l'honneur avec de grosses performances de ses fils. Gorgui a un nouveau coach , son troisième en trois ans. Georges Niang entamera sa saison rookie et j'espère juste qu'ils feront une excellente saison. J'en profite aussi pour souhaiter bonne chance aux Lionnes qui iront à Rio défendre nos couleurs et aussi au Lions pour le tournoi qualificatif.

Les projets d'avenir au SENEGAL ?


Je souhaiterai vraiment que l'on puisse avoir des infrastructures adéquates au basket de haut niveau, surtout dans les régions. Ensuite mettre sur pied une association d'ancien Lions car nous avons notre mot à dire et pouvons apporter beaucoup de choses à nos jeunes frères et sœurs. Je souhaite juste suivre l'exemple des mes aînés, les lionnes du basket qui ont leur association et qui font d'excellentes choses. Si nous pouvons rassembler les anciens du foot, basket, handball etc, je crois sincèrement que ce sont surtout nos compatriotes qui y gagneront.
Je tenais à vous remercier pour m'avoir permis de m'exprimer et je fais un coucou à la Sicap rue 10 et tous ceux qui m'ont aidé et soutenu jusqu'à présent.

 

Loading...
Loading...