Kemit : « J’imagine c’est une façon voilée de les pointer du doigt, de dénoncer ce qui va mal…. »

Connu à travers le collectif Vendredi Slam, Franck a élargi son champ d’activités en créant sa marque de vêtement « Yitou ». Slameur, entrepreneur, juriste…aucune discipline n’est compliquée pour ce Gabonais de naissance et Sénégalais d’adoption. Sa première production musicale sort ce 22 juillet. Le Peuple Senegalais est tout heureux d’avoir l’exclusivité. Entretien avec le guerrier Bantu, Kemit.

 

Slameur, entrepreneur, juriste...qui est Franck ?

Je suis un jeune africain qui vit entre ces 3 univers, le slam…parce que c’est ma passion, un moyen de me faire entendre et de défendre mes positions.

L’entreprenariat parce que je veux contribuer au développement de mon continent à travers la mode,  parce qu’il me tient à cœur que l’africain s’habille selon ses origines et valorise les créations locales.

Juriste parce que le droit me permet de régulariser toutes mes activités, en plus les lois me servent de repères pour mener à bien mes combats.

Le single "J'imagine" est sorti. Qu'est-ce qu'on doit imaginer ?

Que toutes ces choses qui nous tiennent à coeur, ces combats qu’on aimerait mener, cette société qu’on aimerait avoir, ces absents qui demeurent immortelles dans le panthéon de nos mémoires...J’imagine c’est une façon voilée de les pointer du doigt, de dénoncer ce qui va mal….de rêver à quelque chose de meilleur, de ressuscité les êtres qui ont marqués nos vies …en imaginant.

 

Que peut-on attendre de ton premier disque ?

 

Quand j’ai décidé d’enregistrer ce disque, mon idée était de proposer une couleur différente au slam.

Une musique avec plus de relief, de lier tout cela à mes origines, mes influences, celles qui ont bercé mon enfance, et les causes qui me tiennent à cœur.

 

 Une petite explication en profondeur de chaque Morceau ?

Il y a 5 titres dans le disque. A part j’imagine, dans « les damnés de la mer »…je parle d’un sujet qui fait l’actualité. L’immigration clandestine est un sujet qui me tient à cœur, je m’interroge sur les causes, les conséquences et sur l’indifférence de nos dirigeants...

Dans le morceau « life is » enregistré avec sister Daba….. J’ai eu envie de donner un message positif…parce que dans la vie, il n’y a pas que des calamités ; il y aussi de bonnes raisons de profiter de la vie.

C’est dans le même esprit que j’ai écrit le titre. « Les couleurs de l’espoir »avec la chanteuse FAKEBA au refrain, comme le titre le suggère je parle de l’espoir, parce qu’on désespère beaucoup trop vite, alors que ceux qui réussissent réellement ne l’ont pas fait du premier coup.

Et enfin dans « BILIME » qui signifie « les années » en Punu , ma langue natale ….parce que les années m’ont transformées.  Un texte dont les premiers vers ont été écris l’an dernier. Ce sont les premières personnes à l’avoir écouté qui m’ont poussées à écrire la suite… que je vous invite aussi à découvrir à la sortie du disque le 22 juillet.

 

Comment jongles-tu entre tes différentes activités ? La marque Yitou, le slam et ta formation de juriste ?

 

Je suis un guerrier Bantou. C’est mon surnom, et je pense que ça veut tout dire.

 

Pour ce disque, on s'attend forcement à des concerts?

Bien sûr ! j’imagine mes prochaines scènes à l’image de mon univers. Entre la poésie, l’émotion et le combat, J’aimerais transmettre à mon public mon énergie positive, en les faisant voyager entres différentes sonorités de mon disque.

 

Les lieux de vente et le prix de vente ?

 

Le disque sera disponible sur les plateformes de téléchargement en ligne. Et sur des points de vente qui seront précisés à la sortie. Le prix ? accessible à tous. Parole de guerrier !

 

Les projets à venir ?

 

Continuer à développer ma marque Yitou, toujours dans l’idée de promouvoir les créations made in africain ainsi que les codes vestimentaires de chez nous, et bien sur ma musique : les scènes, le partage avec le public, les grandes collaborations, le voyage…et si vous êtes sages, un album hommage sur lequel je travaille.

 

Pour plus d’infos sur l’artiste : www.kemit-officiel.com

 

Loading...
Loading...